Cooperl Arc Atlantique innove en faveur du bien-A?tre animal

Un nombre croissant de consommateurs est soucieux du bien-A?tre des animaux. A ce titre ils recherchent des produits issus da��A�levages oA? les dimensions da��agricultures durables sont rA�ellement prises en considA�ration. Selon la��enquA?te CrA�doc Consommation 2009, plus de 68% des franA�ais se disent ainsi prA?ts A� payer plus cher pour obtenir des produits respectueux de la��environnement et du bien- A?tre animal.

Dans la continuitA� de la dA�marche Welfare engagA�e depuis plusieurs annA�es, Cooperl innove en faveur du Bien-Etre animal en franchissant une A�tape supplA�mentaire : inciter ses adhA�rents dA?s fin 2012 A� stopper la castration chirurgicale des porcelets pour sa��inscrire dans une dA�marche A� Porc Bien-Etre A� . Par Porc Bien a��Etre, nous entendons notamment un porc non castrA� et A�levA� dans un A�levage mis aux normes au sens de la lA�gislation europA�enne A� A�chA�ance 2013.

Avec le dA�veloppement massif de la production porcine da��aprA?s-guerre, la castration des porcelets mA?les a A�tA� mise en place dans la plupart des pays europA�ens pour prA�venir le risque da��odeur sexuelle des viandes. Pourtant seul un faible pourcentage de porcs mA?les prA�sente cette caractA�ristique liA�e A� la concentration des molA�cules scatol, androstA�rone ou indole du fait de leur maturitA� sexuelle (6,7% selon Bonneau). Et de plus, une partie seulement des consommateurs est sensible A� ces odeurs : selon Griffith 44,3% des hommes et 7,6% des femmes sont anosmiques, c’est-A�-dire qua��ils sont incapables de percevoir la��odeur et ce taux varie selon les pays.

Restaurer des pratiques de non castration pour respecter le comportement naturel de la��animal suppose une parfaite maitrise des conditions de production de ces hormones. Le dA�veloppement des odeurs au sein de la viande fluctue en effet selon la��alimentation de la��animal, la gA�nA�tique, et la��A�levage dans sa phase da��engraissement. La lA�gislation europA�enne va da��ailleurs dans ce sens : elle incite, A� sur la base du volontariat, A� arrA?ter la castration chirurgicale courante pour le 1er janvier 2018 A� et A� rechercher des solutions de substitution.

Pour relever ce dA�fi, tous les maillons de la filiA?re Cooperl ont travaillA� en synergie pour comprendre la��incidence de la��arrA?t de la castration des porcelets dans chaque activitA�. Par des essais R&D en A�levages A� grande A�chelle (plus de 100 000 mA?les non castrA�s abattus), Cooperl est capable, grA?ce A� ce retour da��expA�riences, de proposer cette production A� ses adhA�rents en ayant dA�fini le A� mode da��emploi A� du mA?le non castrA�. La��A�levage de porcs mA?les non castrA�s suppose de maA�triser chaque A�tape du processus de production, de la technique da��A�levage jusqua��A� la��abattage en passant par la��alimentation et la gA�nA�tique des animaux, car seule la maA�trise de tous ces facteurs permet de garantir au consommateur la��absence totale de viandes odorantes.

Sur les chaines da��abattage, la production de porcs mA?les non castrA�s nA�cessite en effet la mise en place, da��une dA�tection des carcasses odorantes. Cooperl sa��est inspirA�e des techniques A�prouvA�es par les autres bassins de production europA�ens en avance sur la��arrA?t de la castration chirurgicale et a adaptA� le a�?a��Human Nosea��a�� aux contraintes industrielles de tous ses sites. En investissant dans une mA�thode de dA�tection fiabilisA�e, Cooperl peut aujourda��hui proposer A� ses adhA�rents da��arrA?ter la castration chirurgicale des porcelets mA?les en toute sA�curitA� pour ses clients.

Forte de notre organisation en filiA?re maA�trisA�e et par la mobilisation de nos Hommes, nous sommes en mesure de franchir cette A�tape vers la��Alimentation Durable. La��arrA?t de la castration rA�pond aux enjeux sociA�taux que sont notamment le respect du bien-A?tre animal et la prA�servation de la��environnement : outre le respect la��animal du comportement naturel de la��animal, le porc non castrA� gA�nA?re 10% de rejets en moins par une meilleure efficacitA� alimentaire (moins de dA�jections donc moins de rejets de phosphore et da��azote) et par la suppression de la��acte chirurgical et du risque potentiel da��infection associA�, participe A� la rA�duction de la��utilisation da��antibiotique en A�levage porcin.

GrA?ce A� cette innovation Porc Bien-Etre, les adhA�rents de Cooperl pourront rejoindre les A�leveurs danois, allemands, hollandais, belge, espagnols qui ont dA�jA� optA� pour la��arrA?t de la castration chirurgicale. Les consommateurs franA�ais soucieux des conditions da��A�levage verront dans cette innovation une nouvelle A�tape vers plus de Bien-Etre animal et plus da��A�thique sociA�tale.

Pour en savoir plus : contact COOPERL amboullier@cooperl.com